LECTURE

Il est un voyage qui défie les croisières

Et qui mène aussi loin que l’esprit peut rêver

De sa source timide où les mots coulent vers

La rivière jamais par l’été asséchée

Parfois le cours s’emballe et agite nos yeux

Concentré notre effort pour ne pas perdre pied

Terrible la lutte vers le rivage heureux

Du verbe ensorceleur et du sens dévoilé

Parfois l’ondée d’huile repose l’échappée

Calmée notre peine qui veille seulement

Mais vive la magie lancinante des fées

Sur l’esprit ciselé et charmé sans tourment

Quand le port en approche signale la fin

Que les mots sur nos yeux ont fini de s’échouer

A une autre équipée de graver son chemin

De rafraîchir nos fronts de lumière assoiffée.

 

Lecture, Sylesna, Mars 2005

LA LISEUSE DE FRAGONARD